Romain Goetz : coucou@romaingoetz.fr

Utilisez les flèches pour naviguer au travers des images et textes.

Ce dyptique d'affiches raconte le travail de l'artiste preformeuse et vidéaste Celia Rowlson-Hall et plus particulièrement de son court The Audition.
Il présente l'artiste passant une audition fictive pour un rôle de comédienne. La vidéo se compose d'un plan fixe prenant le point de vue du jury de l'audition (en hors-champ), lui demandant d'effectuer diverses actions pour juger de ses compétences. Cependant, plus l'audition avance, plus les demandes deviennent rapides, concises et humiliantes.

Le rythme s'accèlerant, l'artiste se retrouve subjuguée par un flot continu d'ordres et prise au piège d'une audition lui demandant de devenir un objet au service d'une personne externe (un jury / un spectateur). Le jeu étant que le point de vue proposé par la vidéo plonge le spectateur dans un rôle d'un jury/voyeur, presque sadique, qui lui est complexe à soutenir. Il est ainsi partagé entre le flot d'ordres provenant de la voix hors-champs (lui-même ?) et les conséquences qu'il a sur Célia.

Ces deux affiches proposent ainsi de raconter deux points de vue, en se basant uniquement sur les paroles prononcées lors du court. Le point de vue de Célia, subjuguée par ces demandes de plus en plus imposantes et immédiates et le point de vue du jury, ordoné et concis, mais grandissant toujours plus dans l'ordre et la parole. En soi, ces affiches sont indépendantes. Elles parlent chacune de cette oeuvre d'une manière singulière. Néan­moins, fonctionnant ensemble, elles tentent de recréer la dualité soutenue par l'oeuvre.

Ces affiches furent réalisées dans le cadre d'un exercice proposé par Phillipe Delangle au sein de l'atelier de communication graphique de la Haute École des Arts du Rhin de Strasbourg. 594 x 841, Sérigraphie.

Écriture nouvelle

Livret résultant d'un workshop avec Thomas Huot-Marchant, Sarah Kremel & Aude Debout. Le principe était de raconter en quelques heures, a travers une édition, les souvenirs résultant de conférences de présentation des travaux des graphistes cités plus hauts. Nous nous sommes intéressé au travail d'Aude Debout.

En effet, sa production étant principalement éditoriale, sa présentation à consisté, superficiellement, à tourner les pages de ses éditions à travers un projecteur. Le livret ci-présenté en prend ainsi le constat. Réalisant mise en abîme à travers mise en abîme : C'est un livre présetant au fil des pages des photographies d'Aude Debout tournant les pages de ses livres, faisant référence à une conférence au sein de laquelle, elle à tourné les pages de ses livres.

Romain Goetz & Maud Pillet

24 pages, impression à l'ENSA Nancy.

Feuille de salle

"Le catalogue et ses hybrides Exhibition leaflet for the exhibition Le catalogue et ses hybrides. Workshop at École Nationale Supérieure d'Art de Nancy, invited by Charlotte Cheetham.

Creation of an exhibition leaflet as fragments of a collective memory. The leaflet, rather than providing locational information about the books in the exhibition, offers extracts, establishes relations, proposes a point of view on the content." source

Participants: Salomé Bernhard, Greta Bernotaite, Francesca Bonaccorsi, Charles Bontout, Hajaratou Camara, Léa Candat, Antoine Dupuy, Romain Goetz, Rémi Jauze, Bertrand Jeanelle, Johanna Kern, Keum-Joo Kim, Charlotte Moreau, Tiphaine Moreau, Andrea Nicoloso, Yee Hsien Tan, Élise Walter, Zijian Xi.

Photo pompées sur le site de SA*M*AEL.

Jean Prouvé

Un travail d’illustration pour le Nouvel Observateur du 05/04/2012.

Portrait de Jean Prouvé – 10×15 – trois couleurs imposées.

+

Pièce exposée au Musée des Beaux Arts de Nancy (MBAN) dans le cadre de l’exposition Jean Prouvé de Juin à Octobre 2012.

Portrait de Jean Prouvé – 56 x 62 – collage.

Composé en Cousine - Steve Matteson et en Alegreya Sans — Alfred Xing