Rendre l'oreille

Catalogue d'exposition

2017

Périphérie d'exposition - Syndicat Potentiel

Catalogue publié dans le cadre de l'exposition Rendre l'oreille au Syndicat Potentiel à Strasbourg. Il s'est construit autant en échange qu'en partenariat, pour générer un " autour " de l'exposition. Un objet où serait rassemblés des textes et essais des artistes, ou d'auteurs en lien avec l'exposition ainsi que des œuvres annexes, non exposées, mais lui étant intimement liées. Cependant, il n'est pas une archive de l'exposition.

Exposition du 3 au 17.06.2017 au Syndicat Potentiel à Strasbourg.
Vernissage : vendredi 02.06.2017 - 18h00

Exposition avec : Vincent Chevillon, Camille Dagen, Jérémy Damian, Raymond Devos, Lucie Fer, Monsieur Fraize, Jean Genet, Christiane Geoffroy, Ross Heselton, Anouk Moyaux, Franco Piavoli, framework radio, Léonie Risjeterre, Penny Siopis, Frank Smith, John Varley, Françoise Vergès, Iwan Warnet, Melek Zertal

Commissariat : Simon Marini

22 pages - 205 x 290 mm.
Catalogue réalisé sur papier Lana et imprimé à la Haute École des Arts du Rhin.

  • Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

    Photographie du catalogue.

  • Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

    Photographie de l'exposition.

  • Rendre l'oreille est une exposition qui s'est construite en plusieurs temps. Comme un espace mouvant, autant dans les œuvres présentées que dans leur dispositions, leurs interactions et dans le déroulé d'événements s'y rattachant. Création de situations et de rencontres, l'exposition postule un temps d'écoute, de voix moins fortes que les autres, de postulats plus minimaux, sous-tendus, minoritaires.

    Un espace, sinon de mutisme mais d'attention, à ce qui passe sous le seuil de présence habituel, de discours non fortement déclamés ou à ce qui ne s'énonce pas mais s'entend. Rendre l'oreille à ceux qui parle trop fort pour la donner à ceux qui ne la demande peut-être que trop peu.

    Le catalogue est alors un espace qui rend, encore une fois, compte de ce qui peut se passer autour, de textes et dialogues périphériques à ce postulat initial, augmentant et ouvrant l'exposition à des lieux externe, auxquels il lui permet de s'aventurer. Partie intégrante, réceptacle d'œuvres non accrochées ou non accrochables, il poursuit les réflexions agencée et tant à organiser comme à réaliser des multiples de ce postulat.

    
Au sein des textes et essais qu'il contient, s'incrustent de légères formes géométriques venant perturber la lecture ordonnée. Ils sont indices du travail d'agencement et d'édition du catalogue, ainsi qu'espaces non usuels, de jeux et de transformations du texte. Ils autorisent à sa lecture un temps de recul, d'effacement quant aux enchaînements de regards et habitudes.

    Proposant alors de prendre un temps supplémentaire pour lire ou relire les textes, tenter de les signifier ou de les contextualiser.

    Bien que leur sens soit non explicité au sein du catalogue, ces formes sont des interprétations libres de mots signés, appartenant à un corpus proche du postulat de l'exposition. Ils représentent le dialogue, l'échange, l'écoute, la parole, et ainsi de suite, dans leurs gestuelles de communication non auditive, où l'oreille n'est pas d'usage, voir rendue.

    J'ai également réalisée les photos de l'exposition, qui sont présentée ici en tant que contexte du catalogue.

    « Du " bon côté du manche ", le bruit court qu’il faut rendre la parole aux minorités. Dramatisons et entendons ici les communautés non-masculines, non-hétéros, non-blanches et non-humaines. Cette bienveillance équivoque s’exhale d’ordinaire de ceux qui ont cette parole. Reconsidérons dès à présent notre sol et soutenons que des discours s’énoncent partout, que des éloquences muettes trafiquent sous nos yeux, avec ou sans mots, et qu’il importe de leur accorder l’attention qu’elles requièrent.

    L’exposition Rendre l’oreille propose dans ce contexte un agencement qui envisage de titiller nos manières de prêter attention. »

    Texte d'introductionSimon Marini, Commissaire de l'exposition.