République Française

Affiches & Livre

2015

Projet de diplôme

République Française est mon diplôme de fin d'étude à la Haute École d'art du Rhin. Il questionne les symboles et la communication de la République et c'est construit en plusieurs temps.

Le projet part d'un principe de ré-actualisation, de ré-appropriation et de ré-interprétation de ces symboles anciens, recherchant des variantes, des sens et des signes. Ainsi que d'une interrogation sur les systèmes de communications gouvernementaux. Autant au sein de ses [le gouvernement] identités graphiques, de ses campagnes (imprimée, web et sociale), que dans les informations qu'il partage et diffuse (informatives, d'utilités publique, législatives, et seq.).

Ces questions m'ont amené à diriger une recherche élargie sur le sujet, ainsi que de produire documentations et analyses, regroupées dans un livre : 'Textes choisis, symboles et analyse de la communication de la république française".

Puis à une application de ces éléments et de leur rôle graphique au travers de trois affiches, reprenant la devise républicaine : Liberté - Égalité - Fraternité. Et enfin à l'ébauche d'une maquette pour un site internet, me demandant comment rendre lisible l'information républicaine.

Livre 'Textes choisis, symboles et analyse de la communication de la république française" imprimé à la Hear.
Couverture sérigraphiée, 210x266mm - 293 pages - 2 exemplaires.
Bientôt disponible en lecture web.

Affiches sérigraphiées à l'atelier de la HEAR. — 800x1200mm.

  • 1-triptyque-republique.jpg

    Triptyque des trois affiches : "Liberté, Égalité, Fraternité¨.

    A_01.jpg

    Photographie de l'affiche "Fraternité".

    A_02.jpg

    Photographie de l'affiche "Égalité".

    A_03B.jpg

    Photographie de l'affiche "Liberté".

    A_05.jpg

    Zoom sur l'affiche "Égalité".

    A_07.jpg

    Zoom sur l'affiche "Liberté".

    A_08.jpg

    Zoom sur l'affiche "Liberté".

  • 01.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    02.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    03.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    04.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    07.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    08.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    13-2.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    13.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    16.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    17.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    18.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    23.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    27-1.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    29.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    31.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    34.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    37.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    40.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    41.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    42.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    43.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    44.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

    45.jpg

    Photographies de "Textes choisis […] ".

  • A_06.jpg

    Photographies du diplôme.

    A_09.jpg
    D_02.jpg
    D_03.jpg

    Exemple de maquettes du site internet.

    D_05.jpg
    D_06.jpg
  • La République française est représentée par une multitude de symboles, utilisés au quotidien, marquant des éléments précis, ou alors délaissés et recalés aux livres d'Histoire. Cependant, ils sont loin d'être à sens unique, et autant leurs étymologies que leur signifiants sont sujet à controverses, à doutes et à récupérations.

    Ils polymorphes et polyphoniques, c'est a dire qu'ils possèdent une multitudes de sens, d'idéaux, d'aspirations qui les ont portés jusqu'à représenter l'État, la République, la France… En fonctions des âges, des périodes politiques ou des débats publics, leurs significations ont grandement évoluées, passant d'un sens à un autre, leur donnant une grande profondeur et un poids théorique fort. Très loin de leurs utilisations univoques que nous retrouvons actuellement.

    De plus, on remarque une tendance au délaissement, ou à la fabrication de nouveaux symboles dans notre actualité ou notre politique.

    D'un côté une modernisation trop souvent réductrice les bâillonnes dans les communications Étatiques, de l'autre ils sont de moins en moins utilisés au sein des luttes et revendications, car ils ont fini par prendre le sens du gouvernement. Alors que l'Histoire nous a montré que Marianne (pour ne citer qu'elle) à autant représenté les révolutionnaires que l'extrême à tendance monarchiste, la droite que la gauche, les indigènes que Charles de Gaulle…

    Symbole de la République, elle à pris et prend part à de nombreux idéaux, faut-il alors comprendre sa symbolique comme malléable à souhait et pouvant s'adapter à n'importe quelle revendication, ou cela lui offre-t-elle une complexité et une richesse qui mériterait d'être évoquée 

    C'est là que se place mon sujet de diplôme. République Française s'est construit en trois temps : questionnant ainsi les symboles et la communication de la République.

    Il tente de ré-actualiser des variantes et des sens de signes et symboles anciens, de montrer cette polyphonie de sens et d'idéaux et de poser la question de la communication gouvernementale.
    C'est une question de ré-appropriation et de ré-interprétation.

    D'un côté, utiliser ces symboles en tentant de connaître toutes leurs implications et d'essayer, en tant qu'étudiant en graphisme, d'essayer de trouver une réponse à ces questions d'utilisations et de communications. (Pour résumer en un exemple cette démarche : comment utiliser du bleu blanc rouge sans pour autant faire extrême droite ou match de foot ?)

    Ces réflexions s'ancrent aussi dans d'autres projets (voir par exemple mes écrits sur l'information dans "Tomorow in the Paper"). Et est une sorte de réaction face aux vagues d'actualités et les récupération via des symboles univoques qui nous subissons au quotidien (l'exemple le plus flagrant étant Charlie).

    J'ai ainsi voulu produire des éléments graphiques qui sortent de cette communication à sens unique.

    Le premier temps, fut de comprendre ces symboles, leurs histoires et sens, ainsi que les systèmes de communication du gouvernement et de la république actuellement.

    Autant au sein de son identité graphique et de ses campagnes (imprimée, web et sociale), que dans les informations pratiques qu'il diffuse (textes de loi, conseil des ministres, amendements…).

    Donnant lieu à de nombreuses recherches, documentations et analyses, regroupées par la suite en un livre. Le second à une application graphique de ces recherches au travers de trois affiches, reprenant la devise républicaine : Liberté - Égalité - Fraternité. Puis à une élaboration d'une maquette pour un site, dédié à la République Française, cherchant à rendre lisible son travail dans son ensemble.

    En premier lieu le livre. Il se présente en trois parties : les symboles de la république, la communication politique et publique ainsi que la diffusion de l'information d'état via internet.

    C'est un recueil de recherches et de documentations agencées et annotées dans une optique de publication. Il comporte ainsi de nombreux textes : universitaires, philosophiques, journalistiques… regroupés en un corpus selon une logique éditoriale. Cependant, leur lecture n'est pas linéaire&nbsp: chaque texte est indépendant et représente un point de vue spécifique sur son sujet. Permettant d'aborder un ensemble de visions et d'avis, faisant parfois consensus ou alors entrant en contradiction les uns avec les autres.

    Ils ne représentent néanmoins qu'une infime partie de la littérature sur la communication gouvernementale et s'en veulent simplement un aperçu large et avancé. Les parties surlignées signalent des points d'intérêts que j'ai eu lors de leur étude. Enfin, des parties manuscrites apparaissent dans l'ouvrage et correspondent à mes propres notes, recherches et écrits.

    Son élaboration m'a permis de mieux comprendre les enjeux de la communication d'État (ce qui l'a formée et agencée jusqu'à aujourd'hui et comment elle se déploie actuellement — la manière dont elle se justifie, se retrouve nécessaire ou peut se décrédibiliser) et de mieux envisager la multiplicité des sens de ses symboles et formes.

    Toujours dans l'idée que tous ces symboles et "images" sont des incarnations de concepts politiques et sociaux, en des formes souvent anthropomorphes et délimitées géographiquement / culturellement. Et je montre alors leurs évolutions / utilisations dans les âges, différents sens forts qu'il possèdent ou possédèrent, et des usages que nous leurs retrouvons.

    Ensuite viennent les affiches. C'est un triptyque reprenant la devise républicaine : Liberté, Égalité, Fraternité. Elles la représente au travers de la gestuelle symbolique de Marianne dans la peinture classique : Les chaînes brisées de la liberté, e triangle de l'égalité et les mains croisées de la fraternité.

    Ces affiches sont ainsi une ré-utilisation et ré-appropriation de symboles anciens. Elles présentent également les multiples sens qu'on eu ces mots dans l'histoire de la France. En fonction des âges, des périodes politiques et de leurs conceptions philosophiques, sociales et culturelles. Grâce à des citations et des morceaux de textes mis en place au sein des affiches. Chacun d'eux expriment un "sens" qu'ils eurent à une période donnée.
    Le but est autant de présenter leurs symboliques officielles et consensuelles, mais aussi de laisser place aux paroles contraires, inhabituelles ou discrètes. Permettant de donner un aperçu de la richesses des signifiants de ces symboles. Dans la suite de réflexion abordée plus haut, ces affiches veulent en produire un revival, donner un aperçu de leurs sens les plus larges.

    Permettant d'interroger : qu'est-ce qu'une république mettant la figure du frère en avant de celle du père (ou de la mère ?), que peut signifier l'égalité pour De Gaulle ou les Indigènes de la République ? Tout en symbolisant la république elle même, qui dans un processus démocratique, prône le débat, l'échange d'idées, la construction sur le contraire.

    En dernier lieu se place un site internet dédié à la République française. J'y applique l'identité produite au travers du livre et des affiches. Son but est de rendre lisible l'activité émanante des organes de l'État (le Gouvernement, l'Assemblée Nationale, la Cours de Cassation) en facilitant la navigation entres les informations qu'ils produisent et en fabriquant des passages entre celles-ci.

    Comment peut on aller d'un projet de loi aux amendements en cours d'écriture sur le texte ? par exemple.
    Il s'est construit autour d'une réflexion sur la hiérarchisation de l'information étatique, sa diffusion et son accès aux citoyens. Passant par des principes de navigation en plusieurs temps (recherches, arborescences et listes raisonnées), des manières de rendre lisible des textes officiels et législatifs et une organisation de ses activités.

    Il a été présenté sous la forme de plusieurs maquettes prévisionnelles ainsi qu'une démo fonctionnelle accessible sur internet.
    Mais sa forme pose aujourd'hui question. Si l'identité produite pour le livre et les affiches préfigure le revival et la ré-appropriation par l'utilisation d'éléments graphiques produits manuellement, faisant référence à une certaine période du graphisme (Grapius et héritiers), se justifie-t-elle pour une forme destinée à de le communication Étatique ?

    Question qui n'a pas été abordée lors de production, mais que se pose après coup. Car elle oppresse le reste des recherches et pose comme un arrière goût.